Chaque jour être soumis aux commandements du Seigneur (2 ème partie)

31/10/2018 14:59

Chaque jour être soumis aux commandements du Seigneur (2 ème Partie)

 

1) Le retour de Jésus, réalité ou utopie ?

2) Annoncer l’Evangile

3) L’Idolâtrie

4) Un chrétien peut-il être possédé ?

5) La violation du mariage

6) Incinération ou enterrement ?

 

 

 

1) Le retour de Jésus, réalité ou utopie ? (1-2)

 

La doctrine du retour de Jésus et de l’enlèvement des chrétiens est de plus en plus attaquée, cela confirme la prophétie biblique disant : « Sachant que dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs convoitises et disant : Où est la promesse de son avènement ? » (2 Pierre 3: 3-4). On demande souvent : quand aura lieu cet événement ? De nombreuses spéculations ont été faites à ce sujet, mais se sont révélées fausses. Jésus a dit : « Car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. » (Matthieu. 24: 44). Tous ceux qui prédisent des dates sont de faux prophètes.

 

      1) Chronologie des événements à venir

 

Voici un bref aperçu des événements prophétiques à venir :

« Les derniers temps » ou les « derniers jours » de la période de l’Église correspondent aux temps actuels que nous vivons.

Le retour de Jésus dans les airs - les morts en Christ ressuscitent, enlèvement de l’Église, les chrétiens comparaissent devant le tribunal de Christ (1Thessaloniciens 4: 13-18 ; 2 Corinthiens 5: 10).

La grande tribulation sur la terre (Daniel 9: 24-27) ; les « derniers jours » pour Israël (Jérémie 30: 22-24).

Le retour de Jésus sur la terre à la fin de la grande tribulation, « Avec puissance et une grande gloire » (Matthieu 24: 29-30 ; Apocalypse 20).

 

      2) Les signes du retour éminent de Jésus-Christ

Aujourd’hui, tout montre que Jésus revient bientôt. Les événements catastrophiques qui le caractérisent s’intensifient progressivement.

 

   a) Le signe politique (les guerres et les bruits de guerres)

« Quand vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres, ne soyez pas troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais se ne sera pas encore la fin. » (Marc 13: 7).

Malgré tous les efforts déployés par l’ONU afin que la paix règne dans le monde, les guerres ne cessent d’être présentes et vont en s’amplifiant. Elles deviennent de plus en plus dangereuses et destructives. Un tel signe ne nous laisse-t-il pas entrevoir que nous sommes à la porte des temps de la fin ?

 

   b) Le signe de fléaux naturels (épidémies et les famines)

« Il y aura ...des pestes et des famines... » (Luc 21: 11).

Selon certaines autorités médicales chrétiennes aux USA le sida serait la porte d’entrée à de multiples épidémies. Elles considèrent le sida comme la pire des catastrophes médicales que le monde ait connue. L’arrivée de la grippe aviaire qui fait trembler le monde. La recrudescence de la tuberculose, etc. Le spectre de la famine s’intensifie un peu partout dans le monde. Des milliers de personnes meurent chaque semaine de ce fléau. N’est-ce pas là d’autres signes des derniers temps ?

 

   c) Le signe géologique - climatologique... (Tremblements de terre, catastrophes naturelles...)

« Il y aura des tremblements de terre... il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel. » (Luc 21: 11).

Depuis quatre siècles l’activité sismique ne cesse de progresser. Notre génération connaît actuellement des tremblements de terre plus fréquents et meurtriers. Ces séismes entraînent les éruptions volcaniques - les raz de marée avec leurs effets dévastateurs. Le dérèglement des saisons change la climatologie de la planète. La banquise fond, les cyclones sont plus fréquents et très violents, les pluies torrentielles avec leur tempête qui entraînent de gigantesques inondations. Tous ces signes dévastateurs et meurtriers n’annoncent-ils pas les temps de la fin ?

 

   d) Le signe intellectuel (l’augmentation de la connaissance)

« Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera. » (Daniel 12: 4).

Daniel révèle une des caractéristiques les plus marquantes de la société contemporaine. Le savoir va grandissant, on n’a jamais eu autant de progrès dans le domaine de la connaissance et dans les réalisations humaines. Ce signe n’indique-t-il pas que nous sommes vraiment dans les derniers temps ?

 

   e) Le signe économique (les richesses deviennent instables)

« A vous maintenant, riches ! Pleurez et gémissez, à cause des malheurs qui viendront sur vous. Vos richesses sont pourries, et vos vêtements sont rongés par les teignes. Votre or et votre argent sont rouillés; et leur rouille s’élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours ! » (Jacques 5 : 1-3).

La situation économique et financière de la société ne cesse de préoccuper les dirigeants mondiaux. Depuis 2008 l’instabilité monétaire prévaut les grands de ce monde essayent de trouver une solution. La mise en place de la mondialisation se fait progressivement, elle prépare le chemin du gouvernement de l’Antichrist (Apocalypse 13 : 16-18). Voilà encore une prophétie biblique qui s’accomplit sous nos yeux.

 

   f) Le signe religieux (l’apostasie de la foi et la déification de l’homme)

« Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons. » (1Timothé 4: 1).

L’apostasie de la foi : Les hérésies sont entrées dès le début du christianisme dans les églises et ont causé des dégâts irrémédiables. Aujourd’hui l’état spirituel de nombreuses églises nous fait croire que l’apostasie de la foi est bien installée. Nous voyons de nombreux pasteurs et chrétiens qui ont perdu le discernement de la Parole de Dieu. La déification de l’homme : C’est l’homme qui remplace Dieu et se fait adorer comme tel. Aujourd’hui, non seulement des gourous, mais des millions d’individus tout a fait ordinaires pratiquent la méditation transcendantale et autres formes de yogas. Ces pratiques ont pour but d’amener l’homme à découvrir tout au fond de lui-même qu’il est «dieu». N’entendons-nous pas la voix du serpent disant à Ève dans le jardin d’Éden « Vous serez comme des dieux » (Genèse 3: 5). Ce signe montre que notre génération pourrait bien être la dernière des temps de la fin.

 

   g) Le signe social (l’anarchie, la violence, l’immoralité)

« Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu. » (2 Timothée 3 : 1-4).

L’état du monde va en se dégradant un peu plus chaque jour. Le déclin des valeurs morales et la rébellion ont atteint un tel niveau que nous voyons toutes sortes de débordements, de passions et de perversions sexuelles, qu’il n’y a plus aucune pudeur. L’influence, la désobéissance, la violence et la corruption de l’homme sont telles, que la colère et le jugement de Dieu est proche.

 

   h) Le signe démoniaque (les doctrines de démons)

« Mais l’Esprit dit expressément que dans les derniers jours, quelques-uns abandonnerons la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons. » (1 Timothée 4: 1).

Soyons certains qu’au fur et à mesure que la fin approchera, le diable intensifiera tous ses efforts. La propagation accélérée du satanisme dans le monde entier est un phénomène unique aujourd’hui. Certaines musiques rock utilisent des images sataniques et beaucoup de jeunes sont attirés par les cultes voués à Satan.

 

   i) Le signe d’Israël (le retour d’Israël dans la terre promise)

« Il élèvera une bannière pour les nations, il rassemblera les exilés d’Israël, et il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre. » (Esaïe 11: 12). Le 14 mai 1948, l’impossible est arrivé. Israël est devenu à nouveau une nation sous le contrôle d’un gouvernement juif. Aujourd’hui encore un grand nombre d’exilés revient en Israël. Cet événement prophétique est d’une extrême importance dans le calendrier divin des derniers temps.

 

j) Le signe de Jérusalem (le temps des nations est accompli)

« Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement, pour les peuples d’alentour... Je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; tous ceux qui la soulèveront seront meurtris. » (Zacharie 12 : 23). Désormais Jérusalem est un boulet au pied de l’O.N.U. Que faut-il faire de Jérusalem et d’Israël ? Telle est la question lancinante des nations au cours des années à venir. La tension ne fera qu’augmenter avec le temps et la situation sera de plus en plus explosive. Si le retour de Jésus tarde, Dieu nous aime et il ne veut qu’aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance (Pierre 3 : 5-10).

La porte de la grâce est encore ouverte; mais pour combien de temps encore, nous ne le savons pas. Demain ne nous appartient pas. Mettez-vous aujourd’hui en règle avec Dieu.

 

      3) La grande tribulation

Que va-t-il se passer après l’enlèvement de l’Église ? C’est le moment où l’Antichrist va entrer en action pour conduire le monde pendant sept ans dans la grande tribulation. Ce sera le début de la colère et du jugement de Dieu envers les nations.

 

a) La grande tribulation concerne «les nations» : Ce sera un temps de jugement de la part de Dieu pour mettre un terme final à la rébellion des nations contre lui,

« Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. » (2 Pierre 3: 10).

 

b) La grande tribulation concerne “Israël” : Ce sera le temps pour briser la volonté rebelle d’Israël, qu’il vienne à la repentance, à le purifier pour le préparer à recevoir Jésus comme son Messie et son Roi,

« ...c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée et ainsi tout Israël sera sauvé. » (Romains 11: 25-26).

Selon les prophéties bibliques, c’est l’unité qui sera le fondement même de la stratégie de l’Antichrist. Son règne sera de sept ans en deux périodes de 3 ans et demi.

La première moitié de 3ans 1/2 : L’Antichrist proclamera sans cesse cette unité comme un homme de paix qui apporte la sécurité et l’espoir du monde. Il séduira la foule pour qu’elle accepte son gouvernement mondial. Il fera aussi alliance avec toutes les religions. Son but est de parvenir à une unité mondiale dans tous les domaines. IL représente le cheval blanc d’Apocalypse 6: 2 : « Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur pour vaincre.».

La deuxième moitié de 3 ans et demi : Dans cette seconde moitié de la grande tribulation, c’est le temps ou les initiatives de paix, de réformes et d’unité échoueront. L’Antichrist deviendra alors violent pour régner en dictateur. Ce sera un temps de guerres, de sang versé avec toutes ses horreurs. Il régnera en véritable tyran. Il représente le cheval roux d’Apocalypse 6: 4 : « Il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d’enlever la paix de la terre, afin que les hommes s’égorgeassent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée. » Puis il assurera un contrôle économique extrêmement rigoureux avec rationnement de nourriture. Il utilisera cette disette comme arme contre ceux qui refusent de se courber à sa volonté « Et que personne ne pût ni acheter ni vendre, sans avoir la marque de la bête ou le nombre de son nom. » (Apocalypse 13: 17). Il représente le cheval noir d’Apocalypse 6: 5 : « Je regardai, et voici, parut un cheval noir? Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. » Après toutes ces calamités, il ne lui restera qu’à répandre la mort. A ce moment-là un quart de la terre sera détruit par les armes, la famine, la mortalité et les bêtes sauvages de la terre. Il représente le cheval de couleur pâle d’Apocalypse 6: 8 : « Je regardai, et voici, parut un cheval de couleur pâle …» .

Y aura-t-il des âmes de sauvées pendant la grande tribulation ?

Nous voyons dans Apocalypse 6. 9-11 les âmes des croyants martyrisées durant la grande tribulation. L’Église a été enlevée mais a laissé une semence de témoins. Cette semence donnera une moisson dans le temps le plus terrible. Les prières et les larmes pour les parents, amis... incroyants n’auront pas été vaines. Beaucoup, beaucoup de personnes sentiront l’absence de leurs familles et amis chrétiens après l’enlèvement, elles se souviendront du témoignage, des prédications qu’elles ont entendus et se tourneront vers Dieu. Leur engagement avec le Seigneur sera scellé par le martyr et la mort. « Il lui fut donné d’animer l’image de la bête (Satan), afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués. » (Apocalypse 13: 15).

Que devient la nation Juive dans la grande tribulation?

Se sera pour elle un temps de persécution, un temps de purification, un temps de service et une époque de guerre qui se terminera avec la bataille d’Armaguédon. « Et ils les rassemblèrent dans le lieu appeler en hébreu Armaguédon. » (Apocalypse 16 : 16). Se sera une période de grands désastres, Dieu déversera sa colère sur la terre. Il y aura beaucoup de souffrance pour les nations et le peuple Juif. « Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem; la ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées ; la moitié de la ville ira en captivité, mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. » (Zacharie 14: 2).

A ce moment-là, les Juifs vont se repentir et se réconcilier avec Dieu et croire en Jésus son Messie. Ce qui va déclencher le retour visible de Jésus-Christ sur le mont des Oliviers.

 

      4) Le millénium

Le retour de Jésus sur le mont des Oliviers sera glorieux et puissant. Satan sera lié pour mille ans. Pendant cette période Jésus gouvernera la terre avec ceux qui sont sauvés, se sera un règne de justice, et de droiture. Israël sera lumière et missionnaire pendant le millénium qui apportera aux autres nations l’Évangile du salut. « Je t’établis pour être la lumière des nations, pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre. » (Esaïe 49: 6). A la fin du millénium, Satan sera délié et conduira à nouveau l’humanité dans la séduction. « Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations...» (Apocalypse 20:7-8).

 

        5) Les jugements de la fin

Les mille années de paix sont terminées. Le repos de la terre est fini. Satan va rassembler son armée des quatre coins de la terre pour un ultime assaut contre le Seigneur et les Saints, mais le Dieu de paix écrasera la tête de Satan sous nos pieds et dans ce jour de vengeance, la victoire sur l’ennemi sera définitive. Satan et ses démons seront jetés pour toujours dans l’étang de feu (l’enfer) où ils seront tourmentés aux siècles des siècles (Apocalypse 20 : 13-15). Puis vient le temps des jugements des incroyants qui ont refusé de croire dans le Seigneur, ceux qui ont vécu des vies de débauche, de crime et de violence, ceux qui répande le péché, la misère, les guerres ... Ceux-là souffriront leur juste rétribution pendant l’éternité dans l’étang de feu.

 

      6 )Nouveaux cieux et nouvelle terre .

Dieu à tout détruit et il crée des nouveaux cieux, une nouvelle terre et une nouvelle Jérusalem où il y aura la glorieuse présence de Dieu (Apocalypse 21: 3 - 8, 22 - 27), sa glorieuse sainteté (Apocalypse 21 : 9 -11), sa glorieuse force (Apocalypse 21: 12-17), sa glorieuse richesse (Apocalypse 21: 18 - 21). Le fleuve de Dieu sera présent (Apocalypse 22: 1-5) c’est un fleuve qui à sa source dans le trône de Dieu qui arrosera tous les sauvés pour l’éternité.

 

      7) L’urgence de se préparer pour l’enlèvement

Si l’on ne veut pas être surpris par le soudain retour de Jésus-Christ il faut impérativement :

  • Naître de nouveau en recevant Jésus comme son Seigneur et Sauveur (Jean 3: 3) 

  • Se repentir (Luc 13 : 3) La repentance n’est pas une option, c’est un ordre divin du Seigneur (Actes 17: 30)

  • Persévérer dans la sanctification sans quoi nul ne verra le Seigneur (Hébreux 12: 14) - témoigner, évangéliser selon l’ordre du Seigneur (1 Corinthiens 9: 16)

  • Être constamment dans l’attente de son retour en aimant son avènement (Hébreux 13: 14), en étant vigilant en l’attendant (1 Thessaloniciens. 5: 2, 6), en préparant son retour (Luc 12: 35-36), en le servant dans l’attente (Luc 19: 12-13), en restant fidèle à sa Parole jusqu’à son retour (Jude 3).

 

Soyons prêts en vue de ce grand et merveilleux jour, car il peut venir à tout moment ! « Oui, je viens bientôt. Amen ! Viens Seigneur Jésus ! » (Apocalypse 22: 20). - René Barrois

(1)  «La vision» David Wilkerson     (2) «Le soudain retour de Jésus-Christ» Samuel et Dorothée Hatzakortzian


 

 

2) Annoncer l’Evangile

 

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » (Matthieu 28 : 19) ; « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » (Marc 16: 15).

 

Par ces paroles Jésus confie aux disciples de toutes les générations ce qu’on appelle le Grand Commandement de la prédication de l’Evangile qui est centrée sur « La repentance et le pardon des péchés. » (Luc 24: 47). Cet ordre n’était pas destiné uniquement aux disciples de l’époque, mais à tous ceux qui suivraient Jésus dans l’avenir. C’est une réalité ! Il ne concerne pas seulement les missionnaires et les évangélistes, il est pour chaque chrétien. C’est un honneur, un devoir que de proclamer le message de la Bonne Nouvelle, nous devons «Briller comme des flambeaux dans le monde, portant la Parole de vie. » (Philippiens 2: 15-16). Certes, tous n’ont pas le ministère d’évangéliste. Tous ne sont pas appelés à travailler sur le champ missionnaire. Néanmoins, là où le Seigneur nous a placés sur la terre, nous devons impérativement apporter le témoignage de l’amour du Christ qu’il a manifesté à la croix pour le pardon des péchés. Nous sommes liés et attachés à notre Seigneur et Maître. Nous n’avons pas à proclamer notre point de vue, mais d’annoncer l’Agneau de Dieu « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné sonFils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3 : 16). Dieu veut voir tous les hommes parvenir au salut (2 Pierre  : 9).

« Le sage s’empare des âmes. » (Proverbe 11: 30). Il est sage de conduire des personnes à vivre dans la justice. Nouveau Testament insiste sur le fait que nous devons nous appliquer à conduire les gens à Christ, au salut et à une vie juste. L’apôtre Paul demande à Timothée de prêcher la Parole en insistant en toute occasion (2 Timothée 4: 2).

Le Grand Commandement nous invite à l’obéissance ; c’est une nécessité de partager la Bonne Nouvelle avec ceux qui nous entourent car « Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. » (1 Timothée 1: 15), « Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Romains 10: 13).

 

      Qu’est-ce qu’évangéliser ?

L’évangélisation couvre quatre aspects différents :

Annoncer la Bonne Nouvelle

Témoigner pour Christ

Amener les âmes à Christ

Faire des hommes des disciple du Seigneur.

 

   Annoncer la Bonne Nouvelle

L’apôtre Paul dans 1 Corinthiens 15 : 2-4, parle de lapersonne de Jésus, de sa venue, ce qu’il a accompli ici-bas, et pourquoi il est mort à notre place, pour ressusciter le troisième

jour. Cette Bonne Nouvelle nous montre comment être sauvé du péché et de ses conséquences. Malheureusement, nombreux sont ceux qui n’en n’ont jamais entendu parler. Il faut impérativement leur apprendre et les conduire dans cette vérité.

 

   Témoigner pour Christ

Témoigner c’est raconter l’expérience du salut à laquelle nous avons eu part. C’est alors dire comment, grâce à elle, le salut s’est opéré dans notre vie.

Pour rendre témoignage, la puissance du Saint-Esprit est nécessaire pour accomplir ce travail. Cette puissance de l’Esprit nous est donné afin d’appuyer notre témoignage avec beaucoup d’assurance même devant des responsables religieux ou autres interlocuteurs (Actes 5: 29-32), dans ce passage Pierre et les apôtres manifestent la puissance de l’esprit en étant témoins de Jésus-Christ.

 

   Amener les âmes à Christ

Il ne suffit pas d’annoncer l’Evangile ou de témoigner. Un autre pas doit être accompli, nous devons conduire nos interlocuteurs à recevoir Jésus-Christ comme leur Sauveur et Seigneur personnel. Ce travail ne peut se réaliser que si nous sommes aidés et conduits par le Saint-Esprit

 

   Faire des hommes des disciples du Seigneur

Les nouveaux convertis ont besoin d’être encouragés, enseignés dans la vérité de la Parole de Dieu pour grandir dans la foi et atteindre la maturité spirituelle; Qu’à leur tour ils deviennent des témoins et amener d’autres à Jésus-Christ.

 

      Se préparer personnellement pour évangéliser

 

Si nous voulons être aptes à accomplir la tâche de proclamer l’évangile, il est important de bien connaître les cinq étapes du salut en Jésus-Christ.

Etape 1 : Reconnaître que nous sommes des pécheurs (Romains 3: 23)

Etape 2 : Savoir que Dieu s’est occupé de nous pour le salut de notre âme (Jean 3: 16)

Etape 3 : Recevoir Jésus-Christ dans sa vie comme son Seigneur et Sauveur (Jean 1: 12)

Etape 4 : Confesser ses péchés afin d’être libéré (1 jean 1: 9)

Etape 5 : Confesser et croire que Jésus-Christ est notre Seigneur et Sauveur (Romains 10: 9-10).

 

Cette préparation continue :

   En montrant de l’intérêt pour les autres

A l’exemple de la jeune fille capturée en Israël qui travaillait comme servante dans la maison de Naaman, elle dit un jour « Oh, si mon seigneur était auprès du prophète qui est en Samarie, celui-ci le débarrasserait de sa lèpre ! » (2 Rois 5 : 3).

Lorsqu’on se souci réellement de quelqu’un en lui exprimant notre sollicitude, le Saint-Esprit nous donne les moyens de lui venir en aide.

 

   En priant pour les autres

Si nous nous engageons dans le travail de l’évangélisation comme dans tout autre travail spirituel il est important de prier avec ferveur pour les personnes de manière précise.

 

   En étant rempli du Saint-Esprit

Cette qualification du plein de la puissance d’en-haut est très importante pour tous ceux qui désirent devenir des gagneurs d’âmes. La puissance du Saint-Esprit nous permettra de gagner les âmes pour Christ, Jésus dit : « Des fleuves d’eau vive coulerons de votre sein » (Jean 7: 38).

 

   En croyant vivement de tout notre cœur

Ainsi, nous sentirons au plus profond de nous le désir de conduire des âmes à Dieu « Car l’amour de Christ nous presse » pour les perdus (2 Corinthiens 5: 14). « Car Dieu à tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3: 16). C’est le don d’amour de Dieu.

 

Pour plus d’enrichissement dans l’évangélisation lire l’étude « Partager la Bonne Nouvelle » (1). - René Barrois

(1) « Partager la Bonne Nouvelle » Robert et Evelyn Bolton

 

 

 

 3) L’Idolâtrie

 

« Tu ne feras pas d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, en bas sur la terre et qui sont dans les eaux plus bas que la terre » (Deutéronome 5: 8)

 

Qu’est-ce que l’idolâtrie ?

 

Quand l'homme perd la notion du seul vrai Dieu vivant , il a un vide intérieur et il est obligé de se faire l'image d'une divinité. Même les athées (sans dieu) sont religieux malgré eux, et idolâtrent un être ou de la matière. Cela se passe dans le cœur (zone le plus profonde et ignorée de nous-mêmes), puis dans la pensée et finalement se concrétise par une représentation sous une forme ou une autre. L'homme peut alors tomber dans I'idolâtrie la plus grossière, la cause première étant d'avoir perdu la réalité de Dieu.

 

L’idolâtrie est un péché qui revient sans cesse dans l’histoire d’Israël. La première mention en est faite en rapport avec Jacob et sa famille (Genèse 35: 1-4). La première mention biblique de l’idolâtrie de la maison d’Israël se trouve dans Exode 32: 1-6, lors de l’épisode du veau d’or. Pendant la période des Juges les Israélites se sont souvent tournés vers les idoles. Durant l’histoire du royaume divisé après la disparition de Salomon, nous voyons que tous les rois du royaume du nord ont été idolâtres, et que au sud, plusieurs l’ont également été.

 

La Bible nous enseigne que Jésus-Christ « est l’image du Dieu invisible » (Colossiens 1: 15). Nous n'avons pas d'autre image à adorer, nous n'avons pas d'autre intermédiaire, pas d'autre médiateur, que Jésus-christ seul (1 Timothée 2: 5). Mais attention, nous ne devons pas vénérer une forme de Jésus-Christ, car nous n'avons aucune description physique de lui. Par exemple, si nous prions en nous faisant une représentation mentale de quelqu'un, cette "image" devient une idole. Les films, les dessins, les tableaux peuvent nous influencer, surtout enfant.

 

L’image que nous avons du Seigneur Jésus, donc de Dieu, est une image spirituelle et morale. Jésus a dit : « Celui qui m'a vu, a vu le Père », et, lorsque nous rencontrons Jésus-Christ, nous rencontrons le Père qui se révèle par le Fils.

 

Il est difficile de comprendre pourquoi l’idolâtrie exerce une si grande fascination. L’idoles n’est rien en elle même « Les idoles des nations sont de l’argent et de l’or, elles sont l’ouvrage de la main des hommes. Elles ont une bouche et ne parlent point, elles ont des yeux et ne voient point, elles ont des oreilles et n’entendent point, elles n’ont point de souffle dans leur bouche. Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, tous ceux qui se confient en elles. » (Psaume 135: 15-18)

 

En général l’idole représente une créature qui consiste à élever une chose ou une personne à la première place dans notre vie et prend la place qui revient à Dieu.

 

      Voici une liste de représentations que les idolâtres vénèrent :

 

   Statues, crucifix, icônes, symboles, photos...

 

   Des hommes ou des femmes, chacun peut avoir son idole : sportif, philosophe, politicien, enfant, époux (se), pape, gurus, acteur, chanteur... Il y a un nombre important de chanteurs et de groupes musicaux qui ont fait un pacte avec lediable ou qui ont été initiés dans une secte occulte. Par leur musique et les paroles qu'ils prêchent, ils incitent leurs fans à se livrer à Satan. Ceci est particulièrement flagrant dans le Hard-Rock, le black-métal, le gothic...

 

   Des anges ou des saints : croire qu'on ne peut pas s'adresser directement à Dieu mais qu'il faut passer par des intermédiaires qu'on peut invoquer en cas de besoin. Saint Antoine, Saint Joseph, Saint Pierre etc…plus tous les saints "locaux"

 

   Satan ou des démons : parler avec le diable, l'adorer, faire un pacte avec lui, ou bien encore vendre son âme au diable, faire des messes noires.

 

   Les esprits se manifestent sous toutes sortes d'apparences. Pour les religieux, cela peut être la Vierge, Krishna, et pour les "durs", c'est sous une apparence de bouc, de serpent, de dragon... mais pour les enfants ce sont des formes plus gentilles telles que les fées, les lutins, le père noël... ainsi que 1es héros de dessins animés et de bandes dessinés. Selon les goûts et les âges, le diable a un échantillonnage d'idoles qui correspondent au besoin de chacun. Les enfants ont besoin de merveilleux, c'est normal et cela vient de Dieu qui est le seul vraiment merveilleux. Quand on leur raconte des histoires de la Bible, quand on leur parle du ciel et surtout du Seigneur Jésus, cela satisfait leur besoin de merveilleux. Mais les parents qui ne connaissent pas Dieu sont évidemment obligés de raconter à leurs enfants toutes sortes de fables, de contes ou de légendes. Alors on leur donne des idoles pour remplacer le Seigneur Jésus, par exemple le père noël... Les enfants lui font des prières et lui écrivent des lettres. Et ce sont les parents qui inculquent cela à leurs enfants! Non seulement ils leur mentent et perdent ainsi leur confiance, mais ils les entraînent dans l'idolâtrie.

 

  La Vierge (la Madone ou Notre-Dame de ceci ou cela…) : parfois considérée comme co-rédemptrice et médiatrice. Certains la vénèrent, d'autres 1a prient seulement(Ave maria, rosaire neuvaines, pèlerinages sur les hauts-lieux...)

 

   La nature : pour certains, c'est la nature dans son ensemble, pour d'autres, ce sont certaines choses telles que la Terre (Gaïa), la lune, le soleil, les étoiles, les arbres, le feu, 1'eau, les animaux... La Bible dit : « ils ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur » (Romains 1: 25 ).

 

   L'argent : La Bible dit que la cupidité (amour de l'argent ainsi que l’amour excessif de certaines choses) est une idolâtrie (Colossiens 3: 5).

 

   Le corps : Ceux qui s’y adonnent ne vivent que pour lui.

 

  Le sexe : Ils ne pensent qu'à cela, c'est une obsession. Les films et les livres pornographiques ont beaucoup de succès ainsi que les blagues obscènes. Toutes ces choses nous souillent

 

   Certaines passions peuvent aussi devenir des idoles auxquelles nous pouvons sacrifier notre santé, notre famille ou notre vie : Travail, sport, ordinateur, musique, cinéma, moto, voiture, maison, nourriture...

 

   Les dépendances : Alcool, Drogues (Héroïne, morphine, cannabis, tabac…), médicaments…

 

« Tu ne te prosterneras point devant elles, tu ne les serviras pas, car moi, l'Eternel ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. » (Deutéronome 5: 9)

 

      Avertissement de Dieu contre l'idolâtrie

 

Quoi qu’il en soit, derrière toute idole se cache un démon, un être spirituel contrôlé par le diable. La Bible met en garde tous les enfants de Dieu contre l’idolâtrie.

Dès le début, Dieu mit les homme en garde contre les idoles. (Lire Exode 20: 4-5 ; Deutéronome 5: 8-9). Le Nouveau Testament met également tous les croyants en garde contre l'idolâtrie. elle apparaît avec évidence dans le monde des fausses religions ainsi que dans la sorcellerie, le satanisme et autres expressions du monde occulte.

Elle apparaît aussi dans l'Eglise, lorsque le peuple de Dieu se laisse convaincre qu'il peut bénéficier du salut et des bénédictions qui en découlent tout en participant aux pratiques immorales et perverses du monde. (Lire Colossiens 3: 5 ; Matthieu 6: 24 ; Romains 7: 7 ; Hébreux 13: 5-6).

Le Nouveau Testament nous exhorte à fuir toutes formes d'idolâtrie « C'est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l'idolâtrie. » (1 Corinthiens 10: 14). L'apôtre Jean dit : « Petits enfants, gardez-vous des idoles. » (1 Jean 5: 21).

Dieu corrobore ses avertissements en nous rappelant que ceux qui s'engagent dans une forme quelconque d'idolâtrie n'hériteront pas le royaume de Dieu « Ne savez -vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les ivrognes, ni les cupides, ni les outrageux, ni les ravisseurs n'hériteront le royaume de Dieu. » (1 Corinthiens 6: 9-10). (Lire aussi Galates 5: 20-21 ; Apocalypse 22: 15 ). De plus, l’idolâtrie est l’une des causes d’échec dans la prière .

 

Soyons vigilants devant les subtilités de l’ennemi, qui cherche à détourner le peuple de Dieu par toutes sortes de tentations. - René Barrois

 

 

4) Un chrétien peut-il être possédé ? (1)

 

Tous les chrétiens reconnaissent l’existence de l’activité des mauvais esprits. Mais est-il conforme au Nouveau Testament de croire que quelqu’un né de nouveau peut être possédé ?

Depuis de nombreuses années, le « ministère de la délivrance » ou chasser las démons d’un chrétien a pris énormément d’ampleur dans les églises. Il s’agit du fruit d’une fausse doctrine.Il faut connaître que ce ministère n’est pas mentionné dans le Nouveau Testament (lire 1 Corinthien 12 ; Romains 12 ; Éphésiens 4). Certes, la Bible nous enseigne que le combat spirituel est réel, mais est pratiqué de façon erroné, ce qui entraîne dans beaucoup d’églises dans la confusion. Finalement, c’est une erreur d’attribuer aux chrétiens ce qui s’applique aux non-croyants. Car ils ignorent le vrai sens de « Chrétiens » et la signification de la « possession démoniaque » selon les Ecritures. Il est triste de constater que tant de chrétiens croient qu’il est possible pour eux d’être possédés par des démons après avoir reçu le salut en Jésus-Christ. La Bible est très claire sur ce point. Soit nous sommes nés de nouveau, soit nous le sommes pas ; il n’y a pas de situation intermédiaire (Éphésiens 2 : 1-5). Il est impensable que Dieu permette à l’un de ses enfants, qu’il a racheté aux prix du sang du Christ (1 Pierre 1: 18-19). Lorsque nous naissons de nouveau, nous sommes transformés et délivrés de la puissance des ténèbres et nous sommes transportés dans le royaume de Jésus-Christ « Que si quelqu'un est en Christ, c'est une nouvelle créature : les choses vieilles sont passées ; voici toutes choses sont faites nouvelles. » (2 Corinthiens 5: 17 Darby).

Qui est celui qui agit en nous ? Le Saint-Esprit.

Qui est celui qui agit dans le monde ? Satan et ses démons.

Être possédé c’est avoir pour maître Satan.

« Ne savez-vous pas que vous êtes le temple du Saint- Esprit , et que Dieu habite en vous ? » (1 Corinthiens 3: 16). Le temple ne peut pas être dédicacé à deux esprits et il ne peut pas avoir en lui deux cultes contradictoires. En tant qu’enfants de Dieu, le corps des croyants est la demeure du Saint-Esprit, c’est la preuve que nous appartenons à Dieu (1 Corinthiens 6: 19).

 

« Dans la Parole de Dieu, il n'y a pas un seul passage qui nous montre Jésus, les apôtres ou les premiers chrétiens en train de chasser des démons de ceux qui sont nés de nouveau. Les œuvres de la chair étaient reconnues comme telles, et des instructions précises étaient données pour y remédier. Mais à aucun endroit la Bible nous enseigne que nous devonsexorciser la chair. » (2).

L'apôtre Paul explique dans Galates 5: 19-26 comment marcher selon l'Esprit et croître dans la vérité. - René Barrois

 (1) «Le combat spirituel» Samuel et Dorothée Hatzakortzian      (2) «La réponse pour aujourd’hui» Pasteur Chuk Smith

 

 

5) La violation du mariage

 

      Dans le couple

Outre la polygamie et le divorce, l’intention de Dieu pour le mariage a été compromise en Israël par l’adultère. Le plan de Dieu pour le mariage était la fidélité de l’homme avec la femme jusqu’à ce que la mort les sépare. « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et il s’attachera à sa femme, et ils seront une seule chair. » (Genèse 2 : 24). Dieu a institué le mariage et la cellule familiale comme la première et la principale institution sur la terre. L’homme et la femme ont reçu pour mission d’être fidèles et féconds.

L’Ancien Testament nous révèle plusieurs cas d’adultère ainsi que la polygamie qui constitue l’adultère.

L’adultère le plus connu de l’Ancien Testament, c’est celui du roi David avec Bath-Schéba le femme d’Urie (2 Samuel 11). Malgré les violations du mariage, Dieu veut que celui-ci soit caractérisé par la fidélité, pour mettre en valeur l’origine de la joie et la dignité de l’amour humain exprimé à travers le mariage. Bien que le péché ait souillé cette dimension, Dieu désire que nous sachions que le mariage peut-être pur, sain et merveilleux. L’abandon de l’amour conjugal au profit de la perversion sexuelle (Relations homosexuelles chez l’homme et la femme) et des aventures hétérosexuelles hors du mariage sont à bannir.

L’adultère est si abominable aux yeux de Dieu que la Bible le condamne, quelques soient les circonstances ;

« Tu ne commettras point d’adultère. » (Exode 20: 14),

« Si un homme (ou une femme) commet un adultère avec la femme mariée (ou un homme marié)...L’homme et la femme adultère seront punis de mort. » (Lévitique 20 : 10),

« Mais je (Jésus) vous dis que celui qui répudie la femme (son mari), sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre (un autre), commet un adultère. » (Matthieu 19: 9),

« Je vous dis que quiconque regarde une femme (un homme) pour la (le) convoiter a déjà commis un adultère avec elle (lui) dans son cœur. » (Matthieu 5: 8).

Dieu met en garde contre l’immoralité « Garde ton cœur plus que tout autre chose. » (Proverbe 4: 23 ; 5: 3-22 ; 7: 5-23).

 

      Dans la vie spirituelle

Dieu se sert de l’adultère pour faire comprendre l’adultère spirituel dans le cœur des croyants qui vont butiner vers des doctrines qui ne sont pas scripturaire.s « Tous ceux qui t’abandonnent seront confus. Ceux qui se détournent de moi seront inscrits sur la terre, car ils abandonnent la source d’eau vive. » (Jérémie 17: 13).

Quelques causes de l’adultère spirituel :

 

   L’abandon de la foi et de la bonne conscience (1) C’est l’apostasie personnelle, qui au fur et mesure des réalités de ce monde, des croyants entrent dans l’incrédulité, leur cœur entre dans l’endurcissement, et ils rejettent les voies de Dieu « Prenez garde, frères (soeurs), que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant et vrai. » (Hébreux 3: 12) ; « Que tu combattes le bon combat, en gardant la foi et une bonne conscience. » (1 Timothée 1: 18-19). L’apostasie est un danger pour ceux qui se laissent emporter loin de la foi et qui s’éloignent de Dieu.

 

   Le rejet de la saine doctrine Tout au long du christianisme, il y a toujours eu des personnes qui ont refusé d’aimer la saine doctrine « Ils détournent l’oreille de la vérité.», ils ne tolèrent plus la prédication de la Sainte Parole « Ayant la démangeaison d’entre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs. » (2 Timothée 4 : 3-4). Ces croyants chercheront des personnes conformes à leurs désirs charnels, afin de les divertir et de rester dans leur nature pécheresse.

 

   La reconnaissance personnelle « La voie de Balaam.» (2 Pierre 2: 15). Pierre emploie cette expression en référence à la recherche d’une reconnaissance personnelle et à la poursuite d’un gain matériel aux dépens du peuple de Dieu. La soif de l’argent caractérise les faux docteurs et prédicateurs. C’est s’engager sur le chemin de l’idolâtrie et de l’immoralité (Apocalypse 2: 14).

Pour ne pas plonger dans l’adultère spirituel, seule la Parole de Dieu doit être notre guide. C’est la suprême vérité, le sel et la lumière qui conduit près du Seigneur dans l’éternité. Jésus déclare clairement que plusieurs personnes au sein des églises exerceront un ministère en son nom et s’imaginerons être ses serviteurs, en réalité, il ne les aura jamais connues « Plusieurs me diront en ce jour-là, Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement ; Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi vous qui commettez l’iniquité. » (Matthieu 7: 22).

(1) « de la Bible Esprit et Vie» note page 1902

      L’homosexualité

 

« C’est pourquoi l’homme (masculin) quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme (féminin), et ils deviendront une seule chair. » (Genèse 2: 24).

Outre la polygamie, le divorce et l’adultère, l’homosexualité est une violation de l’intention divine pour le mariage.

L’hétérosexualité est une composante sans équivoque du plan du Créature pour le mariage. Pourtant, la Bible révèle que l’hétérosexualité a été souvent violé dans les relations contre nature, homme avec homme, et femme avec femme (voir Romains 1: 26-27).

 

Voici quelques exemples que nous trouvons dans les Ecritures :

Les habitants de Sodome et Gomorrhe (Genèse 19: 1-29)

Les habitants de Guibéa dans les jours des Juges (Juges 19: 1 , 21-25)

D’autres malfaiteurs (1 Rois 14: 24 ; 15: 12 ; 22: 46 ; 2 Rois 23: 7 ; Job 36: 14).

La sévérité de la sentence sur l’homosexualité démontre que l’hétérosexualité reste l’intention de Dieu pour le mariage.

« Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; il seront punis de mort : leur sang retombera sur eux. » (Lévitique 20: 13).

      L’hétérosexualité est clairement la norme !

« Que ta source soit bénie, et fais ta joie de la femme de ta jeunesse, biche des amours, gazelle pleine de grâce : sois en tout temps enivré de ses charmes, sans cesse épris de son amour. » (Proverbe 5: 18-19).

« Jouis de la vie avec la femme que tu aimes, pendant tous les jours de ta vie de vanité, que Dieu t’a donnés sous le soleil, pendant tous les jour s de ta vanité ; car c’est ta part dans la vie, au milieu de ton travail que tu fais sous le soleil. » (Ecclésiaste 9: 9).

Le récit de la création donne loi de Dieu pour le mariage :

« C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et il s’attachera à sa femme, et ils seront une seule chair. » (Genèse 2: 24). En plus, Dieu ordonne que le couple marié multiplie « Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre. » (Genèse 1 : 28), ce qui est impossible pour le couple homosexuel. Tout l’ordre créé a été créé pour remplir la terre (Genèse 1: 21-22, 24-25, 28).

 

Pour ceux qui vivent dans la violation du commandement de Dieu, le Seigneur dit : « Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. » (Jacques 4: 7-10).

Dieu promet de purifier le cœur de tous ceux qui s’approcheront de lui en se repentant sincèrement. - René Barrois

 

 

6) L'incinération ou l’enterrement ? (1)

 

Pour répondre à la question de l'incinération ou de l'ensevelissement, quelle est la solution que le chrétien devrait choisir, voici quelques indications qui pourront nous éclairer.

 

      L'incinération

 

L'incinération comporte une image de violence et de destruction. Être brûlé était une malédiction à l'exemple d'Acan et de sa famille « Et tout Israël le lapide. On les brûla au feu, on les lapida » (Josué 7: 24-25). Il s’agit de marques de la colère de Dieu et de son châtiment (Lévitique 20: 14 ; Amos 6: 8-10 ; 1 Rois 13: 2 ; 2 Rois 23: 16-18).

 

Elle était une habitude parmi les Romains.

 

L'incinération ou la crémation est donc d'origine païenne ! Les premiers chrétiens suivaient la coutume juive d'enterrer leurs morts.

 

Ce n'était pas une pratique parmi les Hébreux.

 

Les premiers chrétiens rejetèrent cette coutume païenne, parce qu'elle n'a aucun fondement biblique ! Ils rejetèrent cette pratiquent aussi comme déshonorant le corps humain et parce qu'elle suggère le reniement de la résurrection.

 

      L'enterrement

 

L’enterrement est une façon de respecter le jugement de Dieu sur l’homme « … tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu est poussière, et tu retourneras dans la poussière. » (Genèse 3: 19).

 

Le corps est comparé à une semence semée qui va naître différente (1 Corinthiens 15: 35-38). Cette belle image est tout à fait perdue dans l’incinération.

 

L'enterrement était le moyen utilisé par le peuple d'Israël pour enterrer leurs morts.

 

La méthode divine était donc l'enterrement et non l'incinération « ...jusqu'à ce que tu retourne dans la terre, d'où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retournera dans la poussière. » (Genèse 3: 19 ; Ecclésiaste 3: 20).

 

Le meilleur exemple d'enterrement est donné par Dieu Lui-même qui enterra Moïse

« Moïse, serviteur de l'Éternel, mourut là, dans le pays de Moab, selon l'ordre de l'Éternel. Et Éternel l'enterra dans la vallée, au pays de Moab. » (Deutéronome 34: 5-6).

 

Abraham enterra Sara, Jacob enterra Léa et Rachel. Abraham, Isaac, Jacob, David et Salomon, etc... Furent enterrés.

 

Dans le Nouveau Testament, nous avons le meilleur exemple, celui de Jésus qui fut enseveli !!!!!

 

La descente du corps dans le tombeau est un acte qui parle de l'espérance de la résurrection « Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour la honte éternelle. » (Daniel 12: 2). Comme beaucoup de choses, on peut trouver des arguments pour faire ce qui nous plait, mais il semble que ce qui précède est assez convaincant pour nous persuader que l'incinération est contraire à ce que nous lisons dans la Bible, Parole écrite et inspirée de Dieu. La plupart de ceux qui sont favorable à l'incinération sont des religieux qui renient les vérités fondamentales de la Bible ou des humanistes qui n'ont aucune foi en la résurrection corporelle.

 

Tout cela ne suffit-il pas à former en nous une conviction apaisante ? Que le Seigneur nous donne d'être attentifs à sa Parole, et surtout lorsqu'elle va à l'encontre des idées et pratiques du monde. - adapté par René Barrois

 1) Plaire au Seigneur 

 

 

© 2013 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode