Décembre 2018

29/11/2018 10:11

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 33 – 34 Apocalypse 2 : 18 à 3 : 6

L’auteur de la foi

 

Transmis par René Barrois le 10/12

 

« Les yeux fixés sur Jésus, qui est l’auteur de la foi et qui la mène à la perfection. Au lieu de la joie qui lui était proposée, il a supporté la croix, méprisé la honte et s’est assis à la droite du trône de Dieu. » (Hébreux 12: 2).

Jésus est devenu l’auteur de la foi. Dieu a établi son plan au travers de lui en formant l’univers, en créant tout par sa Parole puissante. Jésus était la Parole ; Dieu manifesta ainsi cette puissance dans le monde en créant toutes choses par la parole de Jésus.

Le principe divin de Dieu, c’est que c’est lui qui a choisi Jésus, l’a établi, l’a revêtu et la souverainement élevé au-dessus de toutes choses à cause de la joie que procure l’amour de Dieu.

À cause de cette extraordinaire et abondante joie du salut du monde, il est devenu l’auteur d’une foi vivante.

Nous sommes transformés par cette foi de grâce en grâce.

Nous devenons alors héritiers privilégiés des promesses divines.

Prière du jour : Jésus, toi l’auteur de la foi, écrit la joie de ta foi sur les pages de ma vie. Amen. - Smith Wigglesworth

££££££££££

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 31 – 32 Apocalypse 2 : 1-17

La foi est un acte

 

Transmis par René Barrois le 09/12

 

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Tout a été fait par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. » (Jean 1: 1-3).

 

Nous sommes sauvés par le moyen de la foi et gardé par la foi. La foi est une substance. C’est aussi une évidence. Dieu est ! Il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. Nous vivons dans l’héritage de la foi à cause de la grâce de Dieu, sauvé pour l’éternité par l’opération de l’Esprit. Tout a été fait par la Parole. Je suis engendré par sa Parole. En moi il y a une substance qui contient une puissance extraordinaire que j’ose croire.

La fois continue d’agir. C’est une réalité, un dépôt de Dieu, une flamme puissante qui vous pousse à agir de sorte qu’il en résulte des signes et des merveilles.

Une foi vivante dans un vase de terre. Êtes-vous engendré par sa Parole ? Vous sentez-vos poussé à agir ? Certains ont besoins d’être touchés et libérés. Tout ceux que Jésus touchait, étaient parfaitement guéris. La foi vous entraîne dans le lieu où Dieu règne, l’endroit où vous vous imprégnez de toute la provision abondante de Dieu.

L’incrédulité est un péché.

Prière du jour : Jésus, tu as créé tout ce qui est.Je désire agir sur ta Parole et vivre par sa puissance. Amen. - Smith Wigglesworth

££££££££££

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 29 – 30 Apocalypse 1

Discerner l'invisible

 

Transmis par René Barrois le 08/12

 

« Ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste parmi eux, car Dieu le leur a manifesté: en effet, depuis la création du monde, ce qu'il y a d'invisible en lui, c'est-à-?dire à la fois sa puissance éternelle et sa divinité, se discerne au moyen de l'intelligence, d'après les choses créées, de sorte qu'ils sont inexcusables. » (Romains 1 . 19, 20).

 

Dieu est invisible, il est au-dessus de tout, il habite “la lumière inaccessible”. Pourtant le texte biblique ci-dessus nous permet de connaître quelque chose de lui.

Dieu nous l'a manifesté. Il a voulu que chacun puisse avoir une connaissance de Lui-même, immédiate. Le premier témoignage qu'il a donné est le monde qui nous entoure. Depuis le début de l'humanité, chacun est ainsi interpellé par les merveilles de la nature créée.

Ce qu'il y a d'invisible en Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité: Sa puissance ne se voit pas, elle est comme cachée au-delà de la matière et du temps. Rien n'est visible de la divinité du Créateur, il est totalement au-dessus de nous. Nous ne voyons pas ses caractères, et pourtant Dieu nous a donné la capacité de les percevoir.

Ils se discernent au moyen de l'intelligence, d'après les choses créées. Même un enfant demande qui a fait le monde. C'est un point incontournable de notre pensée. Ce qui existe provient de quelque chose, rien ne se fait tout seul. Ainsi, par la réflexion, je peux penser à la puissance de Dieu, à son éternité.

  • Les hommes sont inexcusables. Étant donné cette conscience innée de Dieu, chacun est inexcusable de ne pas le rechercher, l'honorer et le remercier. Les hommes ont pourtant changé cette pensée première de Dieu en toutes sortes de représentations. Par exemple l'homme moderne ramène pour ainsi dire Dieu à la matière et à l'énergie. Mais Dieu continue de nous parler par la nature et de tant de manières ! - La Bonne Semence

££££££££££

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 24 – 28 Jude

Du pain et des jeux

 

Transmis par René Barrois le 07/12

 

« Ne soyez pas non plus idolâtres comme certains d'entre eux, ainsi qu'il est écrit: “Le peuple s'assit pour manger et pour boire, et ils se levèrent pour se divertir ». (1 Corinthiens 10 . 7).

Au temps du déclin de l'Empire romain, Rome était le refuge d'une proportion importante de gens inactifs et sans ressources: paysans privés de terre, anciens légionnaires, exilés de tous pays. L'empereur organisait donc des distributions gratuites de grain pour calmer la faim de tous ces gens. Restait à occuper ces chômeurs pour éviter qu'ils ne se révoltent. L'empereur organisait donc des jeux dans les amphithéâtres construits à cet effet. Des spectacles en tout genre y étaient présentés, des plus cruels (les chrétiens livrés aux fauves) aux plus spectaculaires (des courses de chars ou même des batailles navales). Lorsque la tension sociale montait, les mécontents se rassemblaient en foule pour réclamer à cor et à cri: “Du pain et des jeux!” (“Panem et circenses”). Cette situation est à l'origine de la ruine de Rome.

La société de consommation propose aujourd'hui à l'homme tous les spectacles imaginables pour occuper son esprit. Dans des stades géants, des parcs d'attraction ou devant sa télé, on lui offre des divertissements qui le passionnent et qui, l'espace d'un moment, lui masquent les réalités du monde. Et pendant ce temps, Dieu est oublié.

Même les chrétiens peuvent se laisser entraîner par ce que le monde offre. Prenons-y garde et annonçons avec persévérance le message d'avertissement de Dieu, avant que vienne le jour du jugement. Aujourd'hui le pardon divin est encore offert. Prenons le temps de le recevoir et de nous intéresser aux réalités éternelles. - La Bonne Semence

££££££££££

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 24 – 26 3 Jean

Les vestiges de Sodome: un support pour la foi ?

 

Transmis par René Barrois le 06/12

 

« Sodome, Gomorrhe et les villes d'alentour, qui s'étaient abandonnées à la fornication… et étaient allées après une autre chair, sont là comme exemple, subissant la peine d'un feu éternel. » (Jude 7).

« Jésus dit à Thomas: Parce que tu m'as vu, tu as cru; bienheureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru. » (Jean 20 . 29).

La ville de Sodome est située, selon la Bible, au sud de la mer Morte, dans l'actuelle Jordanie. Certains pensent qu'elle aurait été retrouvée par l'archéologue américain Steven Collins et son équipe, cachée dans le sud de la vallée du Jourdain.

Le verset du jour nous rappelle la complète destruction de Sodome et des villes voisines, à cause de l'immoralité de leurs habitants. C'était la preuve, faite aux yeux de tous, que Dieu juge le mal quand il a atteint son comble. Mais est-ce que la découverte d'un site archéologique, qui montre ce que la Bible a déclaré, amène les hommes à la croire? Des moqueurs ignorent “volontairement” la réalité du déluge (2 Pierre 3 . 5), par exemple, et cherchent des preuves archéologiques sans être disposés à les accepter.

Comme le disciple Thomas, de nombreuses personnes aujourd'hui refusent de croire quelque chose dont elles n'ont pas la preuve matérielle sous les yeux. Mais “la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend par la parole de Dieu” (Romains 10. 17). Croire quelqu'un sur parole, c'est lui montrer notre confiance. Croire ce que Dieu dit dans la Bible, c'est l'honorer, et Dieu honore cette foi en délivrant le croyant de sa culpabilité et en se révélant à lui.

Chrétiens, évitons de chercher à conforter notre foi par les progrès de l'archéologie: la science est le domaine des hommes, auxquels Dieu a donné une grande intelligence. La foi est le domaine de Dieu, qui n'a besoin de rien d'autre que sa Parole pour être cru et connu. - La Bonne Semence

££££££££££

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 22 – 23 2 Jean

Comme un fleuve de vie (4)

 

Transmis par René Barrois le 05/12

 

« Par devers toi (ô Dieu) est la source de la vie, en ta lumière nous verrons la lumière. » (Psaume 36. 9)

« En elle (la Parole) était la vie, et la vie était la lumière des hommes. » (Jean 1. 4)

 

Un bébé vient de naître: les parents s'émerveillent de ses premiers sourires, puis des gestes plus précis, et de chaque nouveau progrès… Les grands-parents aussi, ravis, regardent le bébé avec tendresse. Ils admirent son regard, ses gazouillis, comment il s'ouvre à la vie et désire explorer le monde qui l'entoure. “Il croque la vie”, disait une grand-mère de 23 petits-enfants.

Aucun de nous n'a choisi de venir à la vie. Elle nous a été donnée. Ma vie vient de mes parents, et la vie de mes parents vient de mes grands-parents, et ainsi de suite… Mais surtout ma vie vient de Dieu.

Quelle pensée forte! Je suis issu de la volonté et de l'amour de Dieu. Ma vie sur la terre n'est pas quelque chose de nouveau. Je suis né comme porté dans un fleuve de vie qui coule depuis sa source: Dieu lui-même qui donne la vie.

Mais quand la Bible dit que la vie était dans la Parole, elle évoque bien plus que la vie physique, elle parle de la vie spirituelle. Car vivre, ce n'est pas seulement exister, c'est avoir une vraie relation de confiance avec Dieu. “La vie éternelle – a dit Jésus –, c'est qu'ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ” (Jean 17. 3). Cette relation avec Dieu, mon Père, me fait comprendre le vrai sens de ma vie, car il m'instruit, il m'éclaire au sujet de ce qui m'entoure, au sujet du bien et du mal, de la joie et de la souffrance. Et ainsi le chrétien peut témoigner: vivre, c'est être venu à la “merveilleuse lumière” apportée par Jésus Christ (1 Pierre 2. 9). - La Bonne Semence (fin)

££££££££££

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 20 – 21 1 Jean 4

Pourquoi l'univers est-il si grand? (3)

 

Transmis par René Barrois le 04/12

 

« Il compte le nombre des étoiles; à elles toutes il donne des noms. Notre Seigneur est grand et d'une grande puissance; son intelligence est sans bornes. » (Psaume 147. 4-5)

« Qu'est-ce que l'homme, que tu te souviennes de lui ? » (Psaume 8. 4)

Martin revient de l'école, tout excité: “Ma maîtresse a dit que si le soleil était de la taille d'une orange, la terre ne serait qu'un minuscule grain de sable qui tournerait à 7 mètres autour de l'orange. Et alors l'univers serait beaucoup plus grand que la terre entière!” Martin est émerveillé. Pourtant une question l'inquiète et il la pose le soir à son papa:

– Pourquoi l'univers est-il si grand et nous si petits?

– Martin, autrefois les hommes ne savaient pas que l'univers était si grand et si ancien, mais ils étaient émerveillés de voir que le monde était fait pour que les hommes puissent y vivre. Alors ils pensaient à Dieu qui a tout créé, et qui l'a fait pour leur bien. Maintenant les scientifiques connaissent mieux les dimensions et l'âge de l'univers, ainsi que les mouvements des astres. Ils ont compris le fonctionnement du système solaire, et ont découvert que si un seul des paramètres de ce système (comme la distance terre-soleil) était modifié, la vie ne serait plus possible sur la terre.

Bien plus qu'autrefois, nous pouvons être émerveillés par la grandeur de Dieu et par sa sagesse infinie. La Bible dit qu'il est d'une intelligence suprême, et qu'il n'a pas d'âge: il est éternel. Il s'appelle: JE SUIS. Elle nous dit aussi que Dieu s'intéresse aux hommes qu'il a créés, et qu'il veut leur bonheur.

En entrevoyant la grandeur de l'univers, dans notre cœur nous nous tournons vers Dieu pour lui dire: “Tu es merveilleux!” et aussi: “Merci!” - La Bonne Semence (à suivre)

££££££££££

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 17 – 19 1 Jean 3 : 11-24

Qui est le plus grand, l'homme ou Dieu ? (2)

 

Transmis par René Barrois le 03/12

 

« Qui est-ce qui a donné une bouche à l'homme? ou qui a fait le muet, ou le sourd, ou le voyant, ou l'aveugle? N'est-ce pas moi, l'Éternel? » (Exode 4. 11)

« Celui qui a planté l'oreille n'entendra-t-il pas? Celui qui a formé l'œil ne verra-t-il pas? » (Psaume 94. 9)

Je conduis mon collègue à la gare. La circulation est difficile, et la durée du trajet s'allonge. Nous parlons de Dieu, puisque nous croyons en lui l'un et l'autre. Mais pas de la même manière: lui voit Dieu seulement comme une immense puissance initiale, et moi je connais le Dieu de la Bible, certes infini en puissance, mais qui est aussi une Personne… Après avoir garé la voiture, nous pressons le pas, les valises à la main. Je lui demande: – Qu'est-ce qui fait la grandeur de l'homme?

– C'est son intelligence et son sens moral, répond-il aussitôt.

– Alors tu voudrais refuser à Dieu ce qui fait la grandeur de l'homme? Qui est le plus grand: Dieu ou l'homme?

Nous sommes maintenant sur le quai, et mon collègue monte vite dans le train. La porte se ferme sur cette réponse: – C'est Dieu qui est le plus grand!

En effet, Dieu est plus grand que l'homme. C'est lui qui nous a faits et non l'inverse (Psaume 95. 6). Dieu a fait l'homme à son image; il nous a donné une intelligence, un sens moral, une personnalité. Mais Dieu possède tout cela d'une manière suprême: “Son intelligence est sans bornes” (Psaume 147. 5). Dieu a parlé de plusieurs manières, il est Celui qui se révèle. Il est le Dieu qui se souvient de tout, note tout, sait tout. Il est partout, et au-dessus de tout. Nous pourrions être écrasés par de telles pensées, mais la Bible nous montre que Dieu nous aime, et qu'il nous a donné ce qu'il avait de plus cher: son Fils lui-même. - La Bonne Semence (à suivre)

££££££££££

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 16 - 1 Jean 2 : 15 à 3 : 1-10

L'existence de Dieu (1)

 

Transmis par René Barrois le 02/12

 

« Dieu a fait d'un seul sang tous les peuples de l'humanité,… ayant fixé des périodes déterminées,… pour qu'ils cherchent Dieu, en s'efforçant si possible de le toucher comme à tâtons et de le trouver, quoiqu'il ne soit pas loin de chacun de nous. » (Actes 17. 26-27)

Au cours de la vie professionnelle, les stages font retrouver entre collègues cet intérêt à discuter comme autrefois entre étudiants. Un ancien collègue m'aborde et, sachant que je suis chrétien, me pose des questions sur l'existence de Dieu. Pendant des années, il avait adhéré à un groupe militant pour l'athéisme. Après de longues discussions ayant pour but de prouver la non-existence de Dieu, il s'est retiré de ce groupe. “Les arguments avancés ne m'ont pas convaincu; on tournait en rond”, me dit-il.

Depuis cet échange, je comprends mieux que la Bible n'a pas pour but de donner des preuves de l'existence de Dieu. Elle montre de façon tangible ce qu'il est. Dieu se révèle en premier lieu à l'homme dans la nature: c'est un langage qui vient de Dieu, une parole qui nous parle de lui avec force. “Ce qu'il y a d'invisible en lui, c'est-à-dire à la fois sa puissance éternelle et sa divinité, se discerne au moyen de l'intelligence, d'après les choses créées” (Romains 1. 20). Dieu s'est fait connaître aussi par le moyen d'hommes: les prophètes. Bien plus, révélation suprême, Dieu est venu sur la terre dans son Fils, Jésus. La Bible est le recueil de tous ces témoignages divins.

Nous pourrions réfléchir sans fin à l'existence de Dieu, mais notre foi s'éveille vraiment quand nous regardons ce que Dieu nous a communiqué, quand nous écoutons attentivement ses témoignages en recevant simplement sa Parole. “La foi vient de ce qu'on entend – et ce qu'on entend par la parole de Dieu” (Romains 10. 17). - La Bonne Semence (à suivre)

££££££££££

Plan de lecture quotidienne :

Ezéchiel 13 – 15 1 Jean 1 – 2 : 1-14

Y a-t-il une différence ?

 

Transmis par René Barrois le 01/12


« Mais, parmi tous les enfants d'Israël un chien ne remuera point sa langue, depuis l'homme jusqu'aux bêtes, afin que vous sachiez que Dieu aura mis de la différence entre les Égyptiens et les Israélites. » (Exode 11 : 7)

Quoi, Dieu aurait-il puissance sur la langue des chiens, et peut-il les empêcher d'aboyer ? Oui, certainement. Il peut interdire à un chien égyptien de faire aucun mal aux agneaux du troupeau d'Israël. Dieu impose silence aux chiens, et à ceux qui sont tels, parmi les hommes même au cerbère de la porte de l'enfer. Avançons donc sans crainte.

S'il leur laisse remuer la langue, il peut aussi fermer leur gueule. Ils pourront faire beaucoup de bruit, mais ne nous mordront point. Qu'il est doux d'être tranquille, et de passer au milieu de ses ennemis, en constatant que Dieu les oblige à nous laisser la paix. Comme Daniel dans la fosse aux lions, nous ne sommes .pas même inquiétés par ceux qui semblent prêts à nous dévorer.

Fais, Seigneur, que je voie aujourd'hui la réalité de cette promesse. Si je suis poursuivi par quelque chien, j'en parlerai à Dieu. Seigneur, il n'obéit pas à ma voix, mais commande-lui de se coucher ! Protège-moi, et donne-moi la paix, afin que je voie la différence que tu fais entre ton enfant, et celui qui ne te craint pas. - C.H. Spurgeon

© 2013 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode