Le Saint-Esprit nous conduit

16/10/2017 10:40

Le Saint-Esprit nous conduit

« Quand le Consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. » (Jean 16 : 13). 

« Marchez selon l’Esprit... Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. » (Galates 5 : 16, 25).

Le Saint-Esprit est venu pour nous conduire dans toute la vérité. Il est venu nous donner la puissance pour le témoignage « Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins... » (Actes 1 : 8). Le Saint-Esprit est un merveilleux Ami qui connaît toute chose. Il nous aime et veut nous guider sur le chemin de notre pèlerinage terrestre. Il nous conduit par :

  • La méditation de la Parole de Dieu
  • La vie de l’Église
  • Les dons spirituels
  • Les visions et les songes
  • Les circonstances de la vie.

Il conduit par la méditation de la Parole de Dieu : La Bible est le GPS qu’utilise le Saint-Esprit pour nous conduire. C’est pourquoi il est primordial de lire la Bible chaque jour. La lire c’est bien, la méditer est encore mieux. La méditation c’est se soumettre à une longue et mûre réflection. Chaque jour le Saint-Esprit nous aide à mettre en pratique les enseignements de la Parole de Dieu. 

1 - Elle accorde le pouvoir de soutenir la création « Il soutient toutes choses par sa Parole puissante. » (Hébreux 1 : 3) lire aussi Psaume 147 : 15-16.

2 - Elle est une source de grâce, de puissance, et de révélation par laquelle les croyants grandissent dans la foi ; elle contribue à la croissance spirituelle (Esaïe 55 : 10-11).

3 - Elle a le pouvoir de communiquer une vie nouvelle. C’est par elle que nous sommes nés de nouveau « Par la Parole vivante et puissante de Dieu » (1 Pierre 1 : 23).

4 - Elle nous parle au travers de certains versets tandis que nous méditons. Très souvent des chrétiens rendent ce témoignage « J’avais un problème et je ne savait plus que faire. Or, pendant que je lisais la Bible, un verset sembla ressortir du texte. C’était exactement ce qu’il me fallait. Mon problème était résolu. » 

Toutes ces révélations proviennent de la puissance du Saint-Esprit qui agit dans la vie des chrétiens. La Parole de Dieu n’est ni inerte, ni figée, en tout temps elle répond aux besoins spécifiques des croyants.

Satan ne désarme pas pour troubler ou séduire les croyants pour les écarter de la sainte doctrine (1 Timothée 4 : 1-2). Ainsi beaucoup de chrétiens se laissent détourner de la vérité parce qu’ils ne sont pas vigilants devant les subtilités de l’ennemi. 

Le Saint-Esprit avertit les croyants de se soumettre et de rester fidèles à la Sainte Parole. (2 Timothée 4 : 3-4). Nous devons nous attacher à toute la Parole de Dieu pour la lire dans la dépendance du Saint-Esprit.

Il conduit par la vie de l’Église : La Bible nous dit que nous avons besoin de participer à la vie de l’église pour adorer Dieu avec d’autres croyants. Quel que soit le lieu de réunion, les chrétiens sont affermis par la communion avec d’autres croyants et l’enseignement de la Parole de Dieu conduit par l’Esprit Saint. Nous avons besoin d’être encouragé par les frères et soeurs dans le cadre de la vie d’église.

Quand nous sommes nés de nouveau, nous devenons membres du corps de Christ « Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. » (1 Corinthien 12 : 27). Aller à l’église n’est pas suffisant : nous devons nous engager dans un ministère au service des autres, avec les dons spirituels que Dieu nous a donnés (Éphésiens 4 : 11-13). Si nous n’avons pas ces dons, nous n’atteindront jamais la maturité spirituelle. Il est important de recevoir de l’aide et de l’encouragement d’autres croyants (1 Corinthiens 12 : 21-26).

La vie de l’église c’est permettre au Saint-Esprit de nous conduire dans toute la vérité pour : 

  • Accéder à la justice « Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu son fils de Dieu. » (Romains 8 : 14). Les croyants sont appelés, en tant que fils de Dieu, à vivre en observant les commandements du Seigneur. C’est la seule façon pour eux de vivre en tant qu’enfants de Dieu matures.
  • Rester connecté (Jean 15). Jésus compare notre relation avec lui à celle de la vigne et des ses sarments. « Je suis le cep, vous êtes les sarments » (v. 5). Les croyants qui demeurent attachés (connectés) à Jésus portent beaucoup de fruits. Les enfants de Dieu n’ont la vie que si la vie de Christ coule en eux, cela n’est pas le résultat de nos efforts, ni de la religion, mais le fruit du Saint-Esprit qui oeuvre en nous.

Il conduit par ces dons « Pour ce qui est des dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance. (v 1). Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. (v 7). » (1 Corinthiens 12).

Dieu veut que son peuple soit éclairé avec le secours puissant du Saint-Esprit. Celui-ci se manifeste à travers une multitude de dons spirituels donnés aux croyants.

Les dons spirituels sont réservés aux membres du corps de Christ, ceux qui ont faim et soif de les recevoir et de les mettre en pratique. Le jour où nous avons reçu et accepté Jésus comme notre Seigneur et Sauveur personnel, nous sommes nés de nouveau et devenus membres du corps de Christ. Ainsi, tout enfant de Dieu peut recevoir les dons de l’Esprit.

Les dons spirituels sont donnés aux croyants en vue de l’édification et de la sanctification de l’Eglise. Celle-ci ne doit pas se contenter de métaphores, mais de vivre de la puissance et de la force souveraines du Saint-Esprit.

Les dons spirituels sont donnés selon la volonté de l’Esprit (1 Corinthiens 12 : 8-10). Les dons peuvent se manifester de plusieurs façons selon l’ardent désir du croyant (1 Corinthiens 12 : 31 ; 14 : 1).

Nous ne devons pas penser qu’une personne qui exerce un don spectaculaire est plus spirituel qu’un autre qui en exerce un plus modeste ; un tel raisonnement est anti-biblique.

Les croyants ne doivent pas accepter toutes les manifestations spirituelles. Les dons peuvent être contrefaits par Satan ou de faux ouvriers déguisés en serviteur de Christ. (Matthieu 7 : 21-23 ; 2 Corinthiens 11 : 13-15 ; 2 Thessaloniciens 2 : 8-10). Ils doivent « éprouver les esprits » pour savoir s’ils sont de Dieu.

Il conduit par les visions et les songes Les visons et les songes, sont un moyen de communication du Saint-Esprit pour guider les croyants.

On trouve dans la Bible de nombreux témoignages où Dieu a choisi de faire connaître sa pensée à ses enfants, mais aussi à des non-croyants au moyen d’un songe ou d’une vision.

Dans l’Ancien Testament

La parole de l’Éternel a été adressée à Abraham dans une vision « Ne crains point ; moi, je suis ton bouclier et ta très grande récompense » (Genèse 15 : 1); Dieu lui promet qu’il aura un fils, sorti de ses entrailles. Il lui dit, en lui montrant la voûte étoilée : « Ainsi sera ta semence » (Genèse 15 : 5).

Dans un songe Dieu a dit à Habillées : « Voici, tu es mort à cause de la femme que tu as prise, car elle est une femme mariée. » (Genèse 20 : 3).

Jacob a un rêve étrange : il voit une échelle sur laquelle montent et descendent des anges. Or l’Éternel s’y tient et lui dit : « Je suis l’Éternel, le Dieu d’ Abraham, ton père et le Dieu d’Isaac ; la terre  sur laquelle tu es couché, je te la donnerai, et ta semence sera comme la poussière de la terre. » (Genèse 28 : 13-14).

Les songes occupent une place importante dans la vie de Joseph, qu’il s’agisse de ses propres songes, de ceux des officiers du Pharaon (Genèse 37 ; 40 : 8).

Gédéon a « entendu » le récit d’un songe (Juges 7).

L’Éternel est apparu à Salomon dans un songe (1 Rois 3).

Dieu s’est servi de songes pour révéler à Nebucadnestar, un monarque païen, sa volonté et ses ambitions concernant un avenir immédiat et un autre plus lointain.

Dans le Nouveau Testament

Un ange du Seigneur apparaît à Joseph en songe et lui dit : « Joseph fils de David, ne craint pas de prendre auprès de toi Marie ta femme... » (Matthieu 1 : 20). Plus tard, un ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui commande de fuir en Égypte (Matthieu 27 : 18-19).

Un ange du Seigneur est apparu à Philippe pour lui confier  de se rendre auprès d’un Éthiopien, eunuque, (Actes 8 : 19).

Pour l’apôtre Paul, se sera une vision en plein midi, une voix lui dit : « Je suis Jésus que tu persécute. » (Actes 9 : 4). 

Pour Pierre, ce croyant d’origine juive, il tomba en extase. Il vit le ciel ouvert et un objet semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins. Cette vision se renouvelle trois fois, ce qui prouve sa très grande importance (Actes 10 : 9-23).

La vision de Paul à propos d’un Macédonien qui lui dit : « Passe en Macédoine et aide-nous ! » (Actes 16 : 6-10).

Le Seigneur, notre Dieu, « ne fera rien qu’il ne révèle son secret à ses serviteurs les prophètes. » (Amos 3 : 7). Souvenons-nous que « nous serions plus en état de saisir la pensée de Christ, si nous étions toujours avec lui dans notre coeur » (J-N Darby)

Il conduit par les circonstances de la vie Une chrétienne manqua l’autobus qu’elle voulait prendre. Elle pris le suivant quatre heures plus tard, s’assit à côte d’une femme qui avait besoin de Dieu, et elle put la conduire à Christ. Le Saint-Esprit l’avait conduite par les circonstances.

Regardez autour de vous. Le Saint-Esprit est peut-être en train de vous ouvrir des occasions. 

Êtes-vous dans une situation difficile ? Peut-être que Dieu vous y a placé pour que vous puissiez y changer quelque chose. Demandez au Saint-Esprit de vous aider à voir ce que vous pourriez faire.

Le Saint-Esprit vous conduira souvent par des impressions, si vous lui faites confiance pour vous aider dans les choix que vous devez faire. «Le coeur de l’homme médite sa voie, mais c’est l’Éternel qui dirige ses pas. » (proverbe 16 : 9).

Témoignage : Un pasteur qui se rendait à un rendez-vous, et qui était pressé, ressenti une impression, « Arrête-toi et frappe à la porte de cette maison » Il s’efforça d’oublier cette idée, mais elle s’imposait toujours davantage. Finalement, il s’arrêta et se rendit à cette maison. Il y trouva un chrétien dans un état désespéré et qui avait réellement besoin d’aide.

Un chrétien reçut une impulsion urgent de rendre visite à un ami. Il arriva pour trouver son ami qui se préparait à se suicider. Le chrétien put le conduire à Christ et sauver sa vie.

« Le Seigneur m’a dit de vous apporter ceci » dit un homme qui apportait un panier de victuailles à un pasteur. Le Pasteur et sa femme avaient prié et demandé à Dieu de subvenir à leur besoins. Ils n’avaient plus ni argent, ni nourriture.

Si nous sommes remplis du Saint-Esprit et si nous apprenons à suivre ses directives. Il nous conduira, ainsi nous serons utile et nous apporterons la bénédiction.  (René Barrois)

 

 

© 2013 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode