Les Noms de Dieu dans la Bible

07/02/2017 15:08

Les noms de Dieu dans la Bible

 

Dans la Bible le nom a une grande importance car il donne la signification de la personne, ses qualités et ses attributs, en un mot ses vertus. Cette réflexion n’est bien sûr pas exhaustive….

D’une façon générale Dieu traduit deux mots hébreux «El» qui désigne la divinité, Dieu dans toute sa puissance. Et «Elohim» qui est un pluriel, il ne désigne pas un ensemble de dieux, mais le Dieu unique en qui sont tous les attributs divins.

Nous allons y rajouter le nom personnel de Dieu «Jéhovah» ou «Yahvé» par respect pour ce nom que les Juifs ne prononçaient même pas tel il était saint, c’est la raison pour laquelle il semble que personne ne sait vraiment si nous devons dire Jéhovah ou Yahwé. Il a souvent été traduit dans nos Bibles, par «Éternel» ou «Seigneur» . En donnant son nom à son peuple, Dieu a voulu se révéler. En donnant ce nom de Jéhovah qui se rattache à l’hébreu « Être » cela démontre sa présence active auprès des hommes, Jéhovah c’est Dieu qui se révèle pour notre aide et notre salut.

Le Nom Éternel (Jéhovah) est utilisé environ 6 000 fois dans la Bible, c’est le «je suis» il est l’origine de la vie, c’est Dieu qui s’unit à l’homme pour donner la vie. Il se rapporte au Dieu du salut et l’alliance qui se révèle à l’homme pour le sauver.

Tandis que le mon Dieu «Elohim» met l’accent sur la puissance divine.

Qui est Dieu comme toi ? crie le prophète : certains attributs de Dieu exprimant bien sa réalité ont été utilisés comme Nom ou titre en voici quelques-uns :

Dieu Saint, «… Et le Dieu Saint est….» (Esaïe 5 : 16).

Dieu Jaloux, «… Car l’Éternel porte le nom de Jaloux…» (Exode 34 : 14).

Dieu Vivant, «… Lui le Dieu vivant…» (Jérémie 10 : 10).

Dieu Très Haut, (ou Dieu de Là haut) «… M’inclinerais-je devant de Dieu Très Haut…» (Michée 6 :6).

Quelques noms différents de Dieu, qui expriment ses qualités, (attributs) :

Jéhovah-Jiré, (L’Éternel pourvoit) «… Abraham donna à cet endroit le noms Jéhovah-Jiré. C’est pourquoi il dit aujourd’hui : sur la montagne de l’Éternel il sera pourvu….» (Genèse 22.14).

Nous pouvons compter sur Dieu et nous attendre à ce qu'il manifeste sa présence, sa grâce et tout ce qui est nécessaire , en toute circonstance qui s'accorde à sa volonté (1 Pierre 4 : 12-14).

Jéhovah-Ropha, (L’Éternel qui guérit) «… car je suis l’Éternel qui te guérit…» (Exode 15.26).

Jéhovah-Nissi, (L’Éternel ma bannière) «… et il l’appela du nom de l’Éternel mon étendard…» (Exode 17.15).

Jéhovah-Shalom, (L’Éternel paix) «… et lui donna pour nom l’Éternel Paix…» (Juges 6.24).

Jéhovah-Sébaste, (L’Éternel des armées) «… pour se prosterner devant l’Éternel des armées…» (1 Samuel 1.3).

Jéhovah-Roï, (L’Éternel mon berger) «… L’Éternel est mon berger, je ne manquerai de rien…» (Psaume 23.1). Nous seront pleinement satisfaits de ce que Dieu nous donne dans la manifestation de sa sollicitude à notre égard. Même si nous passons par des moments difficiles parce que nous nous confions dans son amour.

Jéhovah-Shamma, (L’Éternel présent) «… l’Éternel est ici…» (Ézéchiel 48.35). La plus

grande bénédiction pour nous, en tant qu'enfant de Dieu, c'est de voir Dieu au milieu de nous. Telle est l'essence de la joie et du bonheur. Etc…

Il est le Dieu de l’univers, car :

Il est le Dieu Créateur, «Ne le sais-tu pas ? Ne l'as-tu pas appris ? C'est le Dieu d'éternité, l'Éternel, qui a créé les extrémités de la terre ; Il ne se fatigue point, il ne se lasse point ; On ne peut sonder son intelligence.» (Esaïe, 40.28).

Il est le Juge, «Celui qui juge toute la terre n'exercera-t-il pas la justice ?» (Genèse 18.25).

Il est Roi, «Qui ne te craindrait, roi des nations ? Car c’est à toi que la crainte est due, car parmi tous les sages des nations et dans tous les royaumes, nul n’est semblable à toi» (Jérémie 10.7).

Dieu de toute chair, «Voici ! Je suis l’Éternel, le Dieu de toute chair, Y a-t-il rien qui soit

étonnant de ma part ?» (Jérémie 32.27).

Il est le Dieu de tout homme…

Esaïe l’appelle son «Bien-aimé» «… le chant de mon bien-aimé sur sa vigne…» (Esaïe 5.1).

David l’appelle «Dieu de mon salut» «… que le Dieu de mon salut soit exalté…» (Psaume 18.47).

La réalité de sa présence et l’amour qui lui est porté dans la vie de chaque jour

transparaissent dans les riches métaphores utilisées pour le désigner :

Le Rocher, «… Il est le rocher, ses œuvres sont parfaites…» (Deutéronome 32.4).

Le Roc, «…Éternel mon roc…» (Psaume 18.4).

La Forteresse, «…Éternel, ma forteresse…» (Psaume 18.4).

Le Berger, «… L’Éternel est mon berger…» (Psaume 23.1).

La Force, «…L’Éternel est ma force…» (Psaume 28.7).

Le Bouclier, «… L’Éternel est mon bouclier …» (Psaume 28.7).

Le Soleil, «… Car l’Éternel Dieu est un soleil et un bouclier…» (Psaume 84.12).

L’Ombre, «… L’Éternel est ton ombre à ta main droite…» (Psaume 121.5).

Le Refuge, «… Je dis tu es mon refuge…» (Psaume 142.6).

Le Sauveur, «… ton Sauveur, le Saint d’Israël…» (Esaïe 41.14).

Un Héros, «… L’Éternel sort en héros…» (Esaïe 42.13).

La Source, «… Ils m’ont abandonné, moi, la source d’eau vive…» (Jérémie 2.13).

La Rosée, «… Je serai comme la rosée pour Israël…» (Osée 14.6).

« La Bergerie » texte adapté par René Barrois

 

 

© 2013 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode