La paix de Dieu

03/06/2018 15:00

La paix de Dieu

 

Transmis par René Barrois

Ne vous inquiétez de rien, mais, en toute circonstance, exposez vos requêtes à Dieu par la prière et la supplication avec des actions de grâces ; et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.”

(Philippiens 4 : 6-7)

 

Lorsque nous vivons des circonstances tragiques, la crainte peut s’installer, même dans le cœur du croyant. Alors, écoutons la Parole de Dieu :

– “Ne craignez pas leurs craintes, et ne soyez pas troublés” (1 Pierre 3 : 14).

Il ne craindra pas une mauvaise nouvelle ; son cœur est ferme, se confiant en l’Éternel” (Psaume 112 : 7).

 

Dieu veut vraiment nous donner sa paix comme un cadeau, une grâce imméritée. “L’Éternel lève sa face sur toi et te donne la paix !” (Nombres 6 : 26). Le Seigneur Jésus a laissé ces paroles magnifiques à ses disciples : “Je vous laisse la paix ; je vous donne ma paix ; je ne vous donne pas, moi, comme le monde donne. Que votre cœur ne soit pas troublé, ni craintif” (Jean 14 : 27). Il leur dit cela à peine quelques heures avant Golgotha ; le lendemain, il sera sur une croix…

Après la croix, dans le chapitre 20 de ce même évangile, il répète trois fois à ses disciples désemparés et craintifs : “Paix à vous”. Écoutons cette parole au milieu de nos craintes, faisons-la nôtre.

C’est le même Jésus qui dormait paisiblement au milieu d’une tempête, sur un oreiller qu’une main aimante avait mis là, dans la barque. Il n’y a pas eu de cœur plus humain — et donc plus sensible — que le sien. Il a connu alors nos infirmités, nos limites humaines… et les a vaincues.

Paul affrontera aussi une tempête et montrera une confiance qui a encouragé tout son entourage (Actes 27). Nous avons une influence sur les autres, n’en doutons pas…

Gédéon, si craintif lors de son appel au service, a bâti un autel à l’Éternel : “Yahvé-Shalom” (l’Éternel-Paix – Juges 6 : 24). Lorsque nous avons des craintes, une solution : louons notre grand Dieu de paix !

La paix est un des aspects du fruit de l’Esprit (Galates 5 : 22). Recherchons-la, car elle a tendance à nous fuir (Romains 14 : 19), et procurons-la autour de nous (Matthieu 5 : 9).

Quel puissant témoignage elle sera !

On a dit que le contraire de la paix n’est pas seulement la guerre, mais aussi… la peur ; et c’est bien vrai. Lorsqu’Adam a péché, il s’est caché parce qu’il avait peur (Genèse 3 : 10). À cause de son péché, il n’avait pas la paix.

Et, depuis ce jour-là, la paix a quitté le monde ! Il y a bien eu des traités de paix, des belles déclarations de réconciliation, des Noëls fêtés ensemble dans les tranchées de la guerre de 1914-18 ; mais le lendemain, on reprenait les armes les uns contre les autres !

Quelle joie alors de penser alors qu’un jour, sur cette même Terre, le “Prince de paix” (Es. 9. 6) régnera dans une harmonie inégalée !

Le thème d’un concours de dessin était « la paix ». Certains candidats représentèrent un lever ou un coucher de soleil, d’autres un lac paisible avec des cygnes, d’autres des colombes (symbole de paix). Mais le dessin qui remporta le prix était celui d’un rouge-gorge sifflant tranquillement tout près d’une puissante cascade !

Écoutons encore la Parole de Dieu nous parler :

– “Invoque-moi au jour de la détresse : je te délivrerai, et tu me glorifieras” (Psaume 50 : 15).

– “Alors ils ont crié à l’Éternel dans leur détresse, et il les a fait sortir de leurs angoisses ; il arrête la tempête, [la changeant] en calme” (Psaume 107 : 28-29).

C’est chaque jour que nous avons à rechercher sa paix. Nous aimerions avoir une réserve de paix pour la semaine ou le mois ; mais le secret du chrétien confiant c’est savoir qu’“à chaque jour suffit sa peine” (Matthieu 6 : 34) !

Avons-nous peur de l’avenir, pour nos enfants et petits-enfants : dans quel monde vont-ils vivre ? Alors confions-nous aux promesses de Dieu, comme celle-ci, magnifique : “Et tous tes fils [seront] enseignés de l’Éternel, et la paix de tes fils sera grande” (Esaïe 54 : 13).

Va en paix” (1 Samuel 1 : 17 ; Luc 8 : 48) : telle est la belle façon des Juifs pour se dire « au revoir ». Alors, allez en paix, vos cœurs et vos pensées gardées dans le Christ Jésus ! - Plaire au Seigneur 

 

 

© 2013 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode